Salim Succar 0

Pétition au Premier Ministre Ariel Henry

1233 signers. Add your name now!
Salim Succar 0 Comments
1233 signers. Almost there! Add your voice!
95%
Maxine K. signed just now
Adam B. signed just now

Port-au-Prince, le 26 mars 2022

Monsieur le Premier Ministre,

La présente pétition est une initiative citoyenne, non partisane, par laquelle, nous soussignés, représentants de différents secteurs de la société haïtienne, vous signifions une fois de plus le profond désarroi de toutes les couches sociales de la vie nationale par rapport à la dégradation accélérée de la situation sécuritaire en Haïti. Nous protestons énergiquement contre la prise en otage de toute la population par des organisations criminelles, et l’inaction voire la tolérance des Autorités qui faillissent à leur obligation première d’assurer la sécurité des citoyens.

Les cas de meurtres, d’enlèvements contre rançon, de viols, de vols à main armée et de pillages organisés ne se comptent plus. Les entreprises ferment leurs portes, les familles vivent avec la gorge serrée, chacun attendant dans la terreur à qui le tour. La Police Nationale, par manque de visibilité de son action et de soutien de la part des autorités politiques, renvoie l’image d’une Institution affaiblie et à l’effectif insuffisant. Cette situation fait paraître la Police comme complice et infiltrée par les gangs. Quoique déclarant vouloir tout mettre en œuvre pour protéger et servir la population, elle manque de moyens adéquats.

Le service des douanes, premier point d’entrée sur le territoire se montre incapable d’endiguer ce fléau qu’est la contrebande des armes et munitions et laisse passer d’autres marchandises sans les vérifications et taxations nécessaires au financement des dépenses publiques. Cette situation cause un profond déficit pour les caisses de l’État et contribue à alimenter les gangs à travers le pays.

Alors que l’état d’urgence, la mobilisation des ressources publiques pour lutter contre le grand banditisme, et des mesures d’austérité auraient dû être en vigueur, comme le veulent les normes de bonne gouvernance et de transparence, des commandes d’équipements nécessaires aux Forces de l’Ordre, dorment dans les tiroirs des Ministères concernés. Ces derniers déclarent ne pas avoir les moyens d’en faire l’acquisition et préfèrent quémander de l’aide aux organismes internationaux et ambassades des pays amis.

Pourtant, des dépenses inutiles sont engagées saignant davantage les maigres ressources de l’État. Des fonds publics financent des voyages et des cérémonies futiles et des acquisitions qui ne soulagent en aucun cas la misère du peuple. Cette gabegie administrative est inacceptable.

Le pays est en train de s’asphyxier économiquement. L’insécurité généralisée ne profite pas au pays et le plonge dans un chaos indescriptible. D’aucuns suggèrent même que l’équipe en place semble faire durer la jouissance illégitime du pouvoir sans contrôle, et ceci, au mépris des souffrances de la population. Monsieur le Premier Ministre, la nation toute entière en a marre !

Des experts en sécurité publique ont clairement établi une feuille de route avec des recommandations simples à exécuter, efficaces à court terme et susceptibles d’endiguer l’insécurité à moyen terme, toutes ces mesures pouvant être prises immédiatement, savoir :

1. Décréter l’État d’urgence ;

2. Déclarer la guerre aux gangs armés qui sèment le deuil et la désolation dans la population ;

3. Sévir contre la fraude au niveau des douanes pour éviter le détournement des revenus et imposer des mesures de contrôle pour éliminer le trafic d’armes et de munitions ;

4. Classer les gangs armés dans la catégorie des organisations terroristes ;

5. Équiper adéquatement en toute priorité les Forces Armées d’Haïti et la Police Nationale y compris la Police Scientifique ;

6. Recruter des experts pour encadrer la PNH dans ses efforts pour traquer et mettre hors d’état de nuire tous les bandits ;

7. Isoler les groupes criminels et les assiéger dans leur retranchement ;

8. Identifier publiquement et poursuivre toutes les personnes et entités qui financent et alimentent ces gangs en armes et munitions ;

9. Adopter un décret ordonnant le gel immédiat et la confiscation des avoirs de toutes les personnes et entités qui financent et alimentent ces gangs en armes et munitions ;

10. Exiger des compagnies téléphoniques l’identification obligatoire pour tout numéro de portable en fonction sur le territoire et déconnecter dans un délai raisonnable tout numéro de téléphone non identifié ;

11. Annuler et dans un bref délai, rapporter systématiquement toutes les anciennes plaques IT ou SE ou LOCATION en circulation. Ces plaques sont utilisées par les gangs. Contrôler strictement les nouvelles émissions de plaques ;

Dans une deuxième phase :

12. Vérifier les dossiers de tous les policiers (vetting), incluant les investigations pour les cas d’enrichissement illicite ou de blanchiment ;

13. Modifier les uniformes de toutes les unités de la Police ;

14. Identifier clairement les véhicules affectés au service de l’État par rapport aux institutions auxquelles ils appartiennent ;

15. Occuper les territoires reconquis en y assurant une présence socio-politique et administrative effective de l’État à tous les niveaux.

Monsieur le Premier Ministre, il est impératif d’adopter sans délai ces mesures urgentes qui s’imposent. Tout retard dans la mise en œuvre de ce plan sera lourd de conséquences pouvant culminer à une révolte populaire désespérée et aveugle qui pourrait balayer tout sur son passage. L’Histoire et la Nation vous tiendront, ainsi que votre Gouvernement et vos collaborateurs, pour principaux responsables de la descente aux enfers de notre Pays. Les signataires sont prêts à vous rencontrer au plus vite pour les suites.


Pòtoprens, 26 mas 2022

Premye Minis,

Petisyon sa a se yon inisyativ san paspouki, kote nou menm, reprezantan plizyè sektè nan sosyete ayisyen an, vle di w yon fwa ankò ke sitiyason tèt chaje sa a fè ke nou paka viv tankou moun nan peyi nou. Tout kouch sosyal lavi nasyonal la pantan anfas degradasyon sitiyasyon sekirite a. Nou pwoteste avèk fòs kont òganizasyon kriminèl ki pran tout popilasyon a an otaj, epi k ap benefisye tolerans otorite yo ki pa respekte obligasyon yo pou asire sekirite sitwayen yo.

Asasina, kidnaping, kadejak, vòl ak zam ak piyaj òganize ap fè mikalaw. Biznis yo fèmen, fanmi yo ap viv nan laperèz, chak moun ap tann tou pa l. Nou pa santi prezans lapolis nasyonal la sou teren an; yo manke sipò pi gwo otorite politik yo. PNH vin bay imaj yon enstitisyon ki febli, ki manke moun, ki konplis epi ki enfiltre ak gang. Li deklare l ap fè tout sa ki posib pou pwoteje ak sèvi popilasyon an, men li pa gen mwayen nan men l.

Sèvis ladwàn, ki se yon pòt antre enpòtan sou teritwa a, pa anpeche kontrebann zam ak minisyon nan peyi a. Li pèmèt lòt machandiz pase san verifikasyon ak taksasyon ki nesesè pou finanse depans piblik yo. Sitiyasyon sa a lakòz yon gwo defisi pou kès Leta yo epi li ankouraje gang yo gaye nan tout peyi a.

Aloske sitiyason an ta mande pou deklare etadijans epi mobilize resous piblik ak transparans pou konbat krim òganize, kòmand ekipman ki nesesè pou fòs lòd ap dòmi nan tiwa Ministè konsène yo. Ministè sa yo deklare pa gen mwayen pou kòmand fèt, epi yo pito lonje kwi yo mande èd nan men òganizasyon entènasyonal ak anbasad peyi zanmi.

Men tout sa pa anpeche depans ki pa nesesè kontinye fèt, epi resous leta yo ap dekrepi anba je nou. Lajan piblik ap finanse vwayaj ak seremoni initil ak akizisyon ki pa soulaje mizè pèp la. Jesyon tèt anba sa a pa akseptab.

Peyi an ap toufe ekonomikman. Ensekirite jeneralize a mete l nan yon dezòd nou pa menm ka esplike. Gen moun k ap di ekip anplas lan pran plezi nan prolonje jwisans ilejitim pouvwa san kontwòl sa a, san konsiderasyon pou soufrans popilasyon an. Premye Minis, nasyon an bouke !

Ekspè sekirite piblik yo te byen klè; yo bay yon plan ak rekòmandasyon senp ki gen anpil chans pou bay kèk rezilta rapid nan goumen kont ensekirite. Men lis mezi yo bay ki pou pran tousuit :

1. Deklare yon etadijans ;

2. Deklare lagè kont gang ame ki simayen dèy ak dezolasyon nan popilasyon an ;

3. Kraze fwod ladwàn pou anpeche devye revni Leta yo epi enpoze mezi kontwòl pou elimine trafik zam ak minisyon ;

4. Klase gang ame kòm òganizasyon teworis ;

5. Leta dwe bay tèt li kòm priyorite pou l ekipe Fòs Lame d Ayiti, Polis Nasyonal la ak Polis Syantifik kòm sa dwa ;

6. Rekrite ekspè pou ankadre PNH la nan jefò li gen pou fè nan kenbe bandi yo epi anpeche yo nui sosyete a ;

7. Izole gwoup kriminèl yo epi sènen yo nan baz yo ;

8. Idantifye ak pouswiv piblikman tout moun ak òganizasyon ki finanse epi bay gang sa yo zam ak minisyon ;

9. Adopte yon dekrè ki bay lòd pou yo jele ak konfiske tousuit byen tout moun ak òganizasyon ki finanse ak bay gang sa yo zam ak minisyon ;

10. Egzije konpayi telefòn yo pou yo idantifye mèt nenpòt nimewo k ap opere nan peyi a, epi dekonekte nenpòt nimewo telefòn yo pa idantifye nan yon tan rezonab ;

11. Anile, san pèdi tan, epi ranmase tout ansyen plak IT, SE oswa LOKASYON k ap sikile, paske gang yo sèvi avè yo. Met kontwòl sou tout nouvo plak machin k ap bay ;

Nan yon dezyèm faz :

12. Tcheke dosye tout polisye yo; fè envestigasyon pou anrichisman ilegal oswa blanchiman lajan ;

13. Chanje inifòm tout inite lapolis ;

14. Make sou tout machin Leta non enstitisyon ki mete l nan lari a ;

15. Okipe teritwa nou repran nan men gang yo ak yon prezans efikas sosyo-politik ak administratif Leta nan zòn sa yo.

Premye Minis, li ijan pou nou adopte mezi sa yo san pèdi tan. Nenpòt reta ka gen konsekans grav ki riske mennen nou nan yon reyaksyon popilè ki ka bale tout bagay sou wout li. Istwa ak Nasyon an ap rann ou menm, Gouvènman w ak kolaboratè w yo responsab lanfè k ap tann nou pi devan. Siyatè yo pare pou rankontre w san pèdi tan pou fè suivi petisyon sa a.

Siyati yo:

Caroline Hudicourt

Direktè Egzekitif

Konsòsyòm Òganizasyon Sektè Prive Edikasyon (COSPE)

Li rasanble 12 òganizasyon ki travay ak 8000 lekòl

Marie Alice BELISAIRE / Lesly ALPHONSE

Prezidan / Vis-Prezidan

Sendika Notè nan Jiridiksyon Ayiti (SNJH)

Li rasanble 186 manm ak 7 Chanm

Marie Marguerite B. CLERIE

Prezidan

Asosyasyon Pwofesyonèl Lekòl Prive APEP/FEV

44 lekòl manm

Laurent SAINT-CYR

Prezidan Konsèy Administrasyon

Chanm Komès ak Endistri Ayiti

Reprezante 9 chanm komès depatmantal peyi a

Wilhelm LEMKE

Prezidan Konsèy Administrasyon

Asosyasyon Endistri Ayiti (ADIH)

90 konpayi

Jean-Philippe BOISSON

Prezidan Konsèy Administrasyon

Chanm Komès Ameriken an Ayiti (AMCHAM HAITI)

120 manm

Raina FORBIN

Prezidan Konsèy Administrasyon

Asosyasyon Touristik Ayiti (ATH)

56 manm

Rosny DESROCHES

Direktè Egzekitif

Inisyativ Sosyete Sivil (CSI)

Carl Fred BEHRMANN

Prezidan

Asosyasyon Ajan Enpòtasyon Veyikil Motè (AAIVM)

11 manm

Rudolf DEROSE

Koòdonatè

Rezo Nasyonal Pwomotè Touris Solidarite (RENAPROTS)

20 manm gaye sou 10 depatman

Christon SAINT-FORT

Direktè Egzekitif

Federasyon Lekòl Pwotestan Ayiti (FEPH)

Li gen 3000 lekòl afilye

Michelle MOURRA

Prezidan

Chanm Komès ak Endistri Kanadyen-Ayisyen (CCICH)

Marie France PETOÏA

Prezidan

Asosyasyon Ajans Vwayaj Ayisyen yo (ASHAV)

12 manm

Pierre Hugues SAINT JEAN

Prezidan

Asosyasyon Famasyen Ayiti (APH)

305 manm

Regine ROCHE

Prezidan

Sosyete Ayisyen pou Fòmasyon ak Jesyon Doulè (SOHAD)

84 manm pwofesyonèl swen sante

Myriam GOUSSE

Prezidan

Asosyasyon Ayisyen Chiriji (ASCHAC)

Plis pase 80 manm

Jean Jumeau BATSCH

Prezidan

Sosyete Ayisyen Obstetrisyen Jinekològ (SHOG)

Richard Haspil

Prezidan

Kolèj Nasyonal Enjenyè ak Achitèk Ayisyen (CNIAH)

Natasha ANTOINE

Sekretè jeneral

Asosyasyon ansyen etidyan Fakilte Medsin Inivèsite Notre Dame d'Ayiti (AFMU)

251 manm

Dimitri Henrys

Prezidan

Sosyete Ayisyen Medsin Ijans ak Dezas (SHAMUC)

34 manm

Pou sektè transpò ki gen 31 òganizasyon :

1. Mehu CHANJE

Koòdonatè Jeneral

Asosyasyon Pwopriyetè ak Chofè Ayisyen (APCH)

2. Benissoit DUCLOS

Koòdonatè Jeneral

Mouvman Ini Transpòtè Ayisyen (MUTH)

3. Montes JOSEPH

Koòdonatè Jeneral

Fwon Ini Transpò ak Travayè Ayiti (FUTRAH)

Pou otantifye:

(509) 3959-7000

(509) 3925-1339

(509) 4705-0914

Share for Success

Comment

1233

Signatures