NON A LA CENTRALE TGV A VISE

La société SPE, producteur et fournisseur d'électricité, a annoncé son projet de construction d'une centrale électrique TGV (Turbo Gaz Vapeur) à Visé. Le conseil communal local, qui avait ouvert le débat avant l'annonce officielle, s'est déjà opposé à l'unanimité à la construction d'une tour de refroidissement de 125 mètres sur le site, la tour que veut bâtir la SPE dépasserait de près de 100 m la hauteur du clocher de la collégiale de Visé. Le projet de la SPE est d'installer une centrale TGV au gaz naturel sur le site de Navagne, à Visé. Il comprend deux unités distinctes, capables de produire chacune entre 420 et 450 mégawatts totale de 900MW, soit une puissance équivalente à la centrale nucléaire de Tihange 1, ainsi qu'une tour de refroidissement commune. Ce projet, évalué à quelque 550 millions d'euros, engendrerait la création de seulement 60 à 70 emplois équivalents temps-plein sur le site. La Ville de Visé n'est pas totalement opposée au projet mais s'oppose à la hauteur de la tour de refroidissement. Le Plan Communal d'Aménagement prévoit une hauteur maximum de 30 mètres. Or, le projet de la SPE est une tour de 125 mètres et 60 mètres de diamètre. La SPE estime qu'elle pourrait réduire quelque peu la hauteur de la tour en élargissant la base et en installant des ventilateurs pour compenser la perte de hauteur et forcer le passage de l'air. « Mais on ne peut pas descendre trop bas car la centrale se situerait en bord d'autoroute. Si la tour est trop basse, il y a un risque de retombée d'air humide sur la route, et donc de brouillard et de gel en hiver. Il est donc exclu d'imaginer une tour de 30 mètres de haut. Ce serait un trop gros risque au niveau de la sécurité », le risque de brouillards givrants ou de verglas qui pourraient se former aux alentours de la centrale et sur la route de Mons provoqué par les quelque 700 Tonnes/h de vapeur libérée. Celui-ci sera présenté ce jeudi soir et le 21 août à la population des communes de Visé, mais aussi de Bassenge, Oupeye, Fourons, Dalhem, et Eijsden, cela dans le cadre de l'étude d'incidences. Les riverains doivent faire parvenir leurs remarques écrites pour le 31 août. Suite à celles-ci des alternatives pourront être dégagées sur certains points, a confirmé la SPE. L'objectif de la société énergétique est de débuter les travaux fin 2008-début 2009 pour que la centrale soit active dans le courant de l'année 2011. . Nous nous refusons à sacrifier le cadre de vie des Visétois au profit des actionnaires français et britanniques de la SPE . Si lâ

Discussion

No comments yet.

join the discussion

Recent signatures

  • username

    Rob van Bergen, Netherlands

    6 years ago
  • username

    remko scheffer, Belgium

    7 years ago Comments: Je suis contre la centrale!
  • username

    Longle Guy, Belgium

    7 years ago
See more

Petition highlights

There are no highlights yet.