Étudiants marocains au Canada: RAM

Pétition contre la prise en otage des étudiants marocains au Canada par la compagnie ‘‘nationale’’ Royal Air Maroc Pour une politique plus sociale vis-à-vis des jeunes et des étudiants Le Canada est devenu au cours des dernières années un grand pays d’accueil pour les étudiants marocains. A la différence de la situation prévalant entre le Maroc et la France et l’Europe dans son ensemble, en matière de transport aérien - marqué par une baisse des prix liées à la concurrence qui prévaut en la matière et aux encouragements et facilitations diverses accordés par l’Etat aux Marocains résidant dans ce continent – la RAM bénéficie d’une situation de monopole absolu sur la ligne Casablanca-Montréal. Jusqu’à preuve du contraire, c’est une compagnie publique, qui agit sur le plan commercial ; mais oubliant l’impératif de se conformer à la politique sociale de l’Etat vis-à-vis des étudiants et des MRE, elle use et abuse de sa situation monopolistique entre le Maroc et l’Amérique du Nord, appliquant toute l’année des prix de ‘‘haute saison’’ pour, peut-être, limiter le manque à gagner qu’elle subit sur ses lignes avec l’Europe. C’est une politique commerciale d’entreprise privée qui tient un ‘‘segment de ses clients’’ pour une vraie ‘‘vache à lait’’ lui permettant de se renflouer, quelle que soit la saison et quels que soient les motifs des voyages ou ceux qui les effectuent. Cela devient pour nous, ainsi que pour nos parents, insupportable. Notre compagnie ‘‘nationale’’ profite du fait que c’est l’une des principales compagnies qui relient Montréal aux pays d’Afrique mais aussi du Moyen-Orient pour appliquer les prix qu’elle désire, ‘‘piégeant’’ ceux qui ne peuvent autrement que recourir à ses services. Elle s’acharne ainsi principalement sur les nationaux, vu qu’une personne effectuant un vol Montréal-Beyrouth en passant par Casablanca paye beaucoup moins cher qu’une personne allant simplement de Montréal à Casablanca. Est-ce normal qu’un étudiant, souvent après une année ou plus d’éloignement de son pays, de sa famille et de ses amis, doive payer un billet d’avion plus de 11 000 Dirhams Est-ce comme cela que nous voulons encourager les Marocains à maintenir leurs relations avec leur pays et, surtout, à revenir le servir Cela va, en outre, en totale opposition avec les accords de coopération signés entre le Maroc et le Canada, pays hôte qui prouve l’approche sociale qui est la sienne par les bourses accordées à un certain nombre d’étudiants marocains, notamment. Si la RAM pense que ces étudiants, parce qu’ils sont au Canada, ont les moyens de payer des billets d’avion à des prix aussi élevés, alors elle se trompe totalement. Au lieu d’encourager ses étudiants, et de leur montrer que leur pays les aide et leur facilite la vie, l’État marocain par l’intermédiaire de la RAM, où il est le principal actionnaire, exploite sa jeunesse. Certains diront que ce problème n’est pas si grave, et que cela ne concerne qu’une minorité de personnes, et que faire payer 5000 ou 6000 Dhs de plus par voyage n’est pas dramatique. Mais cela va beaucoup plus loin que le simple prix du billet d’avion, c’est toute l’image d’une compagnie, et, surtout, d’un gouvernement – qui prétend tout faire pour aider la communauté marocaine vivant à l’étranger – auprès des jeunes marocains qui aiment leur pays et qui souhaitent y revenir après leurs études, et dont la flamme patriotique brûle en eux à chaque seconde passée ailleurs que dans leur patrie. Cela dit, nous n’avons pas soulevé jusqu’ici la dégradation des services dans les vols de la RAM, que ce soit au niveau de l’accueil, du confort, de la nourriture mais aussi et surtout de la ponctualité. Toutes sortes de choses dont la qualité n’a cessé de diminuer ces dernières années, accompagnant ainsi, en sens inverse, l’augmentation des tarifs. La Royal Air Maroc, une compagnie dont on était fier et qui donnait une très bonne image de notre pays à l’échelle internationale, est aujourd’hui dans la pente descendante. Nous, étudiants marocains au Canada, ou simplement Marocains fiers et désireux de faire avancer notre pays, considérons qu’il est grand temps que notre gouvernement fasse quelque chose pour nous à ce propos. Nous demandons un droit pour les étudiants marocains au Canada à deux billets d’avion par année pour un prix qui n’excède pas 6000Dhs pour un voyage aller-retour. Nous demandons cela pour l’amour du Maroc, nous aimons notre pays, nous lui sommes attachés et nous voulons le rester, et y revenir. Alors aidez-nous à le faire, ce n’est pas grand-chose ce que nous demandons ici, mais ce que cela représente et très significatif et très important à nos yeux. Ne voyons pas simplement les profits à court terme mais ouvrons les yeux sur le futur. Or, les jeunes et les étudiants sont le futur de notre pays, comme de tout autre.

Sponsor

No sponsor

Discussion

No comments yet.

join the discussion

Recent signatures

  • username

    hicham, Canada

    4 years ago Comments: Sans commentaire
  • username

    yOUNES bekkali, Canada

    4 years ago Comments: -
  • username

    zbswfztilh, Latvia

    5 years ago Comments: -
See more

Petition highlights

There are no highlights yet.