Petition ESCP-IBWL

Chers eleves, chers camarades de promotion, Comme vous le savez surement, 11 eleves de la promotion se retrouvent aujourd’hui dans une situation tres difficile suite aux resultats du rattrapage d’IBWL. Ces 11 eleves doivent demissionner de leurs stages dans des entreprises prestigieuses telles que Total, KPMG, Deutsche Bahn, Accor ou encore Daimler, certains vont devoir renoncer à des offres pour cet ete ou septembre (JP Morgan, Morgan Stanley, Societe Generale...) tout en perdant leurs diplômes etrangers malgre les efforts investis depuis 3 voire 4 ans. La priorite de ces eleves est d'obtenir leur diplôme en 2009 et de trouver un emploi, ce qui est encore plus difficile en ce moment du fait des conditions economiques, et l’ecole leur demande de renoncer à des stages qui pourraient être des opportunites d'embauches. Cette priorite est necessairement partagee par l'ecole dont le but reste de former des managers et de les preparer au mieux à leur entree dans la vie active. A ce jour, malgre nos efforts et la redaction d’une lettre demontrant le caractere exceptionnel de cette situation, tant du point de vue de l’epreuve elle-même que sur le nombre anormalement eleve d’eleves concernes, nous n’avons pas obtenu de solutions satisfaisantes. Tout d’abord, l’epreuve comportait de nombreuses questions hors du champ de revisons (42 points sur 180 sur la Globe Studie et sur la theorie de Hymer). De plus, la moyenne de classe du rattrapage sur la matiere de Monsieur Schmid est de 7,8/20 (70,7/180) alors que la moyenne de classe en comptant les options est de 9,7. Si nous avions ete evalues sur la seule matiere de Monsieur Schmid, seuls 5 eleves sur 30 n’auraient pas redoubles (note superieure a 90/180). La notation nous apparaît donc être anormalement exigeante, les options ne permettant même pas d’obtenir une moyenne generale superieure a 10/20. La seule solution qui nous est offerte est de renoncer à nos stages, de renoncer à nos diplômes de la City University et du Kaufmann et de rattraper des cours sur le campus de Paris cet ete et en septembre pour un montant de 120 heures. Pourtant nous n’avons reçu que 105h de cours d’IBWL sur le campus de Berlin (dont 30h d’options). En somme, il s’agit d’aneantir 3 à 4 ans d’engagement dans la filiere europeenne, tant personnel que financier. Bien qu’ayant valide l’ensemble des credits necessaires, hormis IBWL et ayant realise les stages requis, en se portant toujours representants de l’ecole au pres des entreprises au seins desquelles nous avons travaille, nous nous sentons penalises de maniere injustifiee. Actuellement, le seul moyen de conserver nos diplômes est de revenir en janvier 2010 sur le campus de Berlin et de decaler notre diplôme ainsi que notre entree sur le marche du travail à l’ete 2010. C’est une situation tres contrariante pour des eleves qui ont fait preuve de serieux tout au long de leur scolarite. Notre deception et notre desarroi sont aujourd’hui tels que nous en appelons à votre soutien. Nous pensons que cette situation porte egalement prejudice à la reputation de l’ecole, à la filiere europeenne et à son avenir. A l’heure où l’ESCP-EAP devient ESCP Europe, il semblerait que la communication et la collaboration entre les campus ne soit pas encore une realite. Cette petition est pour vous l’occasion de vous joindre à notre cause et de manifester votre mecontentement face à une situation devenue absurde. En signant cette petition, vous nous apportez votre soutien et affirmez votre accord sur les points suivants : • De nombreux problemes ont ete souleves des le premier partiel d’IBWL : nous confirmons la veracite des arguments concernant l’inadequation entre les sujets de partiels et le programme du cours • Les solutions proposees sont insuffisantes et tres frustrantes aux vues des efforts fournis depuis 3 ans, et de la difficulte de l'epreuve de rattrapage qui portait dans une proportion significative sur des points non abordes en cours • L’attractivite de la filiere europeenne, dejà discutee, serait profondement remise en question par de telles decisions : beaucoup d’entre-nous n’auraient pas choisi de poursuivre la filiere europeenne si les eleves de l’annee precedentes nous avait fait part d’une telle situation. Nous savions que la filiere etait exigeante mais pas que nos risques de ne pas être diplômes etaient de 10%. • L’impact sur l’image de l’ESCP serait desastreux aupres des entreprises concernees : ce n’est pas à ces entreprises de faire preuve de flexibilite Pauline Renault-Leberquer Pauline Le Lay Ludovic Laroche Philipp Sterkel Emmanuel Thery Stephanie Maillet Paul Ryssen Philomena Schurer Mohamed Tabi Anne-Claire Duband Stephen Hansen

Sponsor

Pauline Renault-Leberquer Pauline Le Lay Ludovic Laroche Philipp Sterkel Emmanuel Thery Stephanie Maillet Paul Ryssen Philomena Schurer Mohamed Tabi Anne-Claire Duband Stephen Hansen

Discussion

No comments yet.

join the discussion

Recent signatures

  • username

    Eschalier, Germany

    6 years ago
  • username

    Jean-Charles Belvo, Germany

    6 years ago
  • username

    Anne Blondet, Germany

    6 years ago
See more

Petition highlights

There are no highlights yet.