Printemps de l'Environnement, debats ou des bas

Lettre ouverte au Ministre de l Energie et du Climat, Paul Magnette Monsieur le Ministre, Il y a deux semaines, vous lanciez le Printemps de l'Environnement, processus participatif novateur qui laissait entrevoir les plus belles promesses. Implication des acteurs economiques, sociaux et environnementaux, consultation citoyenne, prises de mesures fortes et consensuelles, mobilisation en vue d enclencher un vrai changement, etc. Votre initiative avait sur le papier fiere allure et d enormes ambitions. Malheureusement, au terme de deux semaines de travaux, force est de constater le gouffre separant cette theorie de sa concretisation. Le premier bilan est negatif : opacite des debats, manque d information citoyenne, absence de relais au sein de la presse, et surtout, blocages multiples dus a l intransigeance des partenaires economiques. Monsieur Magnette, comment comptez-vous mettre en oeuvre la volonte affichee lors du lancement du Printemps (les pouvoirs publics doivent avoir le courage de prendre des mesures fortes, audacieuses, qui derangent peut-etre. L heure est a la prise de responsabilités, a la prise d engagements fermes et irreversibles) Comment comptez-vous tenir ces promesses face aux interets sectoriels qui bloquent le processus, refusant meme d aborder toute question derangeante pour eux Les organisations environnementales sont les otages d une mascarade qui risque de prolonger et aggraver la crise en cours. L enjeu n est pas qu economique ; il est avant tout lie a la finitude de notre planete et aux consequences de nos modes de vie sur le climat, sur le bien-etre voire la survie de tous les etres vivants. Tous les experts sont unanimes : il y a urgence ! Il n est plus temps de debattre (pour autant qu il y ait debat), il faut agir ! Monsieur le Ministre, surprenez-nous ! Il reste quatre semaines avant la cloture de ce Printemps, soyez audacieux ! Ayez la lucidite et le courage d adopter les mesures ambitieuses qui s imposent pour lutter efficacement contre le rechauffement climatique et l epuisement des ressources, meme si celles-ci semblent dans un premier temps impopulaires et imposent de revoir une partie de nos habitudes de production et de consommation. Si le role du pouvoir politique est de relayer les aspirations des citoyens, il lui revient aussi d'assurer a ces derniers les meilleures conditions de vie. Il est plus que temps de penser a celles des generations futures ! Free asbl Favoriser le respect de l'environnement et des especes

Discussion

No comments yet.

join the discussion

Recent signatures

  • username

    BreugelmansBelgium

    6 years ago
  • username

    Van SoensBelgium

    6 years ago
  • username

    MaldagueBelgium

    6 years ago
See more

Petition highlights

There are no highlights yet.