Contre la privatisation des plages de Kélibia


Contre la privatisation des plages de Kélibia

« Mea-Culpa Clupea »

A l’attention de Messieurs :
    -    le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable,
    -    le Ministre du Tourisme,
    -    le Ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire,
    -    le Gouverneur de Nabeul.

Nous soussigné, habitants et amoureux de la ville de Kélibia, ses visiteurs des quatre coins du pays, « Amis de l’environnement », nous venons par la présente vous faire part de nos inquiétudes suite à notre constatation du risque d’urbanisation excessive de  nos côtes.

Nos inquiétudes se sont encore amplifiées avec le lancement des travaux de construction du deuxième hôtel du projet "Kélibia La Blanche", et ce, en raison de ses méfaits écologiques, économiques et sur la qualité de vie. Méfaits consistant dans :

1- La dégradation de l’environnement :

a. Accélération du phénomène de l’érosion des plages.
b. Destruction irréversible de la faune et de la flore sur la côte.
c. Déformation des paysages qui constituent un paramètre majeur du développement durable, élément de la mémoire collective et du patrimoine naturel et culturel.

2- La dégradation de la « Qualité de vie » des citoyens : due à la privatisation de la plage d’El Mansourah au profit des clients de la société « Kélibia La Blanche » comme ce fut le cas depuis 2001 après l'ouverture du premier hôtel « Kélibia Beach » et ce, en contradiction avec le principe énoncé par l’article 21 de la loi 1995-73 relative au Domaine Public Maritime : « L’utilisation commune du domaine public maritime est libre, égalitaire et gratuite. »

Par ailleurs, l’absence d’une infrastructure adaptée à des projets d’urbanisme d’une telle envergure ne peut qu’aggraver la situation et détériorer le quotidien des habitants permanents et des estivants.

3- Des effets négatifs sur l’économie locale : La privatisation de la plage « El Mansourah », la plus importante de la ville et la destination privilégiée de centaines de milliers de vacanciers, affectera le tourisme intérieur devenu une composante essentielle du tissu économique local.

4- Le non-respect du principe d’expropriation pour utilité publique : Le projet « Kélibia La Blanche » qui se veut être un méga projet écologique et touristique visant à créer des opportunités d’emploi s’est transformé en un méga projet de promotion immobilière de villas de haut standing ne servant ainsi que « l’utilité privée » des investisseurs.

Suite à ces constatations, nous, riverains et « amis de l’environnement », signataires de cette pétition, réclamons :

A. La suspension immédiate de tous les travaux de construction de la deuxième unité hôtelière du projet « Kélibia la Blanche » et l’annulation de toute autre unité programmée sur ces plages.

B. L’interdiction ferme de toute sorte de privatisation des plages de Kélibia.

C. La prise des mesures nécessaires pour s’assurer du respect par la société « Kélibia la Blanche » de la loi relative au Domaine Public Maritime et du cahier des charges annexé au contrat de cession du terrain conclu avec l’Agence Foncière Touristique.

D. L’organisation d’un débat public sur le mode de gestion et de sauvegarde de notre patrimoine national et écologique.

E. Plus de transparence autour des projets qui peuvent affecter de près ou de loin l’environnement en général et nos plages en particulier.

Enfin, il n'échappera pas à votre connaissance que la surexploitation des ressources naturelles se retournera contre l’humanité : nous assistons actuellement, à Kélibia même, aux conséquences du non-respect de l’environnement à travers la destruction des plages de « El Marsa » et « El Mamounia » devenues inutilisables.

Certains de votre dévouée responsabilité, de votre compréhension et de votre profonde volonté de sauvegarder le patrimoine Tunisien dans tous ses aspects, vous n’hésiterez point, ayant l’autorité d’intervenir, à prendre la situation en main et à mettre fin au désastre annoncé.

Please refer to the following lin to read this petition in different languages (Arabic, English, Italian, German, ...)

Links

Discussion

No comments yet.

join the discussion

Recent signatures

  • username

    Bouafif Nizar, Tunisia

    4 years ago Comments: -
  • username

    Bouafif Nizar, Tunisia

    5 years ago Comments: -
  • username

    Ferdaous Chekili, United Arab Emirates

    5 years ago Comments: -
See more

Petition highlights

There are no highlights yet.